Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Club Lecture d'été

Publié le par Club Lecture de Soultz

.

ABECASSIS, Eliette - Instagrammable (Grasset & Fasquelle)
ARDITI, Metin - L'homme qui peignait les âmes (Grasset)
BARBERY, Muriel - Une rose seule (Actes Sud)
BEAUVOIR, Simone de - Les inséparables (l'Herne)
CHATELET, Noëlle - Laisse courir ta main : récit (Seuil)
DUMONT, Martin -Tant qu'il reste des îles (Les Avrils)
JOSSE, Gaëlle - Ce matin-là (Noir sur Blanc)
KERNINON, Julia - Liv Maria (L'iconoclaste)
KHOURY-GHATA, Vénus - Ce qui reste des hommes (Actes Sud)
LUTZ, Philippe - Les années vertes (Médiapop)
MAKKAI, Rebecca - Cent ans de Laurelfield (les Escales)
PRESCOTT, Lara - Nos secrets trop bien gardés (Robert Laffont)
SHIMAZAKI, Aki - Suzuran : roman (Actes Sud)
SIMONNOT, Maud - L'enfant céleste (Éditions de l'Observatoire)
SIZUN, Marie - La maison de Bretagne (Arléa)
VALDES, Zoé - Les muses ne dorment pas (Stock)
VLUGT, Simone van der - La fabrique (Philippe Rey)

Découvrir l’Italie :

AGUS, Milena - Battement d'ailes (Liana Levi)
ARDONE, Viola - Le train des enfants (Albin Michel Jeunesse)
AVALLONE, Silvia- La vie parfaite (Liana Levi)
BONVICINI, Caterina - Le pays que j'aime (Gallimard)
GIORDANO, Paolo - La Solitude des nombres premiers (Seuil)
GIORDANO, Paolo -Dévorer le ciel (Seuil)
MURGIA, Michela - Accabadora (Seuil)
MURGIA, Michela - La Guerre des saints (Seuil)
SABATINO, Mirko - L'été meurt jeune (Denoël)

Bonne lecture !!!

La date de la prochaine réunion du Club Lecture est encore à définir...

Publié dans Sélection proposée

Partager cet article
Repost0

Lectures d'Hiver

Publié le par Club Lecture de Soultz

 

- APPANAH, Nathacha - Le ciel par-dessus le toit (Gallimard)

- BEREST, Claire - Rien n'est noir (Stock)

- COULON, Cécile - Une bête au paradis - (L'iconoclaste)

- COURNUT, Bérengère - De pierre et d'os (le Tripode)

- DARRIEUSSECQ, Marie - La mer à l'envers (P.O.L.)

- DORCHAMPS, Olivier - Ceux que je suis (Finitude)

- DURAND, Jacky - Le cahier de recettes (Stock)

- FAVIER, Emmanuelle - Virginia (Albin Michel)

- GOUGAUD, Henri - Le jour où Félicité a tué la mort (Albin Michel)

- GRANNEC, Yannick - Les simples (Anne Carrière)

- HAYAT, Philippe - Où bat le cœur du monde (Calmann-Lévy)

- KOSZELYK, Alexandra - A crier dans les ruines (Forges de Vulcain)

- MANYIKA, Sarah Ladipo - Comme une mule qui apporte une glace au soleil (10/18)

- MIZUBAYASHI, Akira - Âme brisée (Gallimard)

- O'BRIEN, Edna - Girl (Sabine Wespieser)

- OFFUTT, Chris - Nuits Appalaches (Gallmeister)

- OLAFSDOTTIR, Audur Ava - Miss Islande (Zulma)

- PERA, Pia - Ce que je n'ai pas encore dit à mon jardin (Arthaud)

- RINGLAND, Holly - Les fleurs sauvages (Mazarine)

- SABATINO, Mirko - L'été meurt jeune (Denoël)

- SEYMAN, Ingrid - La petite conformiste (Philippe Rey)

- SHIMAZAKI, Aki - Azami (L'ombre du chardon 1) (Actes Sud)

- SHIMAZAKI, Aki - Hôzuki (L'ombre du chardon 2) (Actes Sud)

- SHIMAZAKI, Aki - Maïmaï (L'ombre du chardon 5) (Actes Sud)

- SPITZER, Sébastien - Le cœur battant du monde (Albin Michel)

- TOEWS, Miriam - Ce qu'elles disent - Buchet/Chastel

- VANN, David - Un poisson sur la lune (Gallmeister)

 

Notre prochaine réunion à la Médiathèque de Soultz…

 

Jeudi 13 Février 2020 à 14h

 

en vous souhaitant de belles fêtes !

Léquipe de la Médiathèque                             

Publié dans Sélection proposée

Partager cet article
Repost0

Lectures d'Eté

Publié le par Club Lecture de Soultz

ALTMANN Andres - La vie de merde de mon père, la vie de merde de ma mère et ma jeunesse de merde à moi (Actes Sud)
ARIYOSHI Sawako - Les dames de Kimoto (Gallimard)

BONDOUX Anne-Laure - Valentine : ou la belle saison (Fleuve Editions)

BOYD William - L'amour est aveugle (Le Seuil)

BROCAS Sophie - Le baiser (Julliard)
CAPUS Alex - Au Sevilla bar (Actes Sud)

COLOMBANI Laetitia - Les victorieuses (Grasset & Fasquelle)

DARRIEUSSECQ Marie - Être ici est une splendeur : vie de Paula M. Becker (Gallimard)

FAUTH Yvan (dir.) - Écouter le noir (Belfond)

GIESBERT Franz-Olivier - Le schmock (Gallimard)
HANSEN Erik Fosnes - Une vie de homard (Gallimard)

KOLINKA Ginette - Retour à Birkenau (Grasset & Fasquelle)

LACLAVETINE Jean-Marie - Une amie de la famille (Gallimard)

LE CLEZIO Jean-Marie Gustave - Bitna, sous le ciel de Séoul (Floch)

MISSIKA Dominique - Les inséparables : Simone Veil et ses sœurs (Seuil)

OVALDE Véronique - Personne n'a peur des gens qui sourient (Flammarion)

PELLETIER Chantal - Nos derniers festins (Gallimard)

PEYRIN Laurence - Ma chérie (Calmann-Lévy)

POSTORINO Rosella - La goûteuse d'Hitler (lbin Michel)

RUGA Agathe - Sous le soleil de mes cheveux blonds (Stock)

TESSON Sylvain - Notre-Dame de Paris : ô reine de douleur (Ed des Equateurs)

TREMAIN Rose - Rosie : Une enfance anglaise (Lattes, J.-C.)

TYLER Anne - La danse du temps (Phébus)

VAN CAUWELAERT Didier - La personne de confiance (Albin Michel)

 

 

Notre prochaine réunion à la Médiathèque de Soultz…

 

Jeudi 3 Octobre 2019 à 14h

 

Bonne Lecture !

Publié dans Sélection proposée

Partager cet article
Repost0

BARTLETT Allison Hoover - L'homme qui aimait trop les livres

Publié le par Club Lecture de Soultz

BARTLETT Allison Hoover - L'homme qui aimait trop les livres (Ed. Marchialy)

John Gilkey vole des livres anciens afin de se constituer une collection de livres rares qui lui ressemblent. Le libraire Ken Sanders le traque pendant plusieurs années, à l'affût du moindre de ses faux pas.

Livre passionnant. Un vrai roman policier sur un voleur de livres et son chasseur obstiné.

 

L’auteur nous entraîne avec elle dans la tête de ce voleur de livres, il est incroyable, collectionneur récidiviste, on ne le croit pas, mais est-ce qu’il lit… ça c’est la question !

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

BERTRAND Jacques-A - Cette chaise est libre ?

Publié le par Club Lecture de Soultz

BERTRAND Jacques-A - Cette chaise est libre ? (Julliard)

Anatole n'a jamais su où s'asseoir. Au fil de son expérience, il s'aperçoit que la célébrité n'aide à pas à se sentir à sa place, ni dans la bonne position.

Lecture amusante, ironique voire moralisatrice…
Ce petit livre s’interroge sur la place de l’Individu dans le Mode. Sortons des zones de confort et gare à la dépression.

 

Un peu d’humour. Petites phrases courtes, mais qui ne me laisse pas une trace indélébile

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

CHEVALIER Tracy - Le nouveau : Othello revisité

Publié le par Club Lecture de Soultz

CHEVALIER Tracy - Le nouveau : Othello revisité (Phébus)

Dans les années 1970, Osei Kokote, 11 ans, fils d'un diplomate ghanéen, effectue sa rentrée dans une école de Washington D.C. Seul garçon noir de sa classe, il rencontre Dee, la fille la plus populaire de l'école, qui s'intéresse à lui. Ian, le troisième membre de ce triangle amoureux d'école primaire, n'admet pas cette relation naissante. Une évocation du racisme dans les Etats-Unis de l'époque.

Terrible… Othello dans la cour de récréation aux USA, dans les années 1970… On connait l’histoire, mais on se laisse emporter… Un ton juste et une belle écriture.

 

Drame du racisme dans une école américaine dans les années 1970. Bien

 

Othello transposé dans l’Amérique des années 1970 !  Tout y est, la forme classique, les personnages (peut-être un peu trop « matures » pour leur âge !). A lire…

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

DAVID-NEEL Alexandra - Le Grand Art

Publié le par Club Lecture de Soultz

DAVID-NEEL Alexandra - Le grand art (le Tripode)

La vie tourmentée d'une jeune comédienne et chanteuse lyrique, piégée entre sa passion pour l'art et la prédation sexuelle des hommes. Isolée et démunie, elle cherche des ressources pour défendre son émancipation.

J’ai aimé l’écriture mais pas le fond. Pour réussir, l’auteure est prête à toutes les compromissions.

 

Ce roman nous décrit la condition de la femme jeune, seule, de condition modeste, qui veut devenir chanteuse, toujours à la merci, au bon vouloir des directeurs de théâtre. Sans protection, pas de succès.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

GRUMBERG Jean-Claude - La plus précieuse des marchandises

Publié le par Club Lecture de Soultz

GRUMBERG Jean-Claude - La plus précieuse des marchandises (Seuil)

L'histoire d'un pauvre bûcheron et de sa femme dans une forêt, souffrant de la faim, du froid en hiver et de la chaleur accablante en été, à l'époque de la guerre mondiale.

Prix des lecteurs L'Express-BFMTV 2019. Jean-Claude Grumberg a reçu le Grand prix SGDL de littérature 2019 pour l'ensemble de son oeuvre.

Un texte fort, et poétique. Un conte. Mais un conte terrible. Qui parle de la déportation, des camps… avec une certaine innocence qui rend d’autant plus effroyable les faits… Ecrit par un fils et petit-fils de déportés, ce livre parle aussi d’amour…

« Voilà la seule chose qui mérite d’exister dans les histoires comme dans la vie vraie. L’amour offert aux enfants, aux siens comme à ceux des autres. L’amour qui fait que, malgré tout ce qui existe, et tout ce qui n’existe pas, l’amour fait que la vie continue.» Un vrai coup de cœur, coup de poing !!

 

Un conte fait de mots doux à la cruauté froide, à la délicatesse des syllabes relatant l’innommable ! Un monde féérique… Un monde d’horreur. Un conte qui, loin de toutes mièvreries laisse percer une trouée de lumière dans les ténèbres de l’histoire ! A lire, bouleversant de poésie, qui laisse une empreinte douce-amère.

 

Un conte moderne et cinglant. A découvrir et à méditer… 1 h de lecture pour une réflexion et une imprégnation beaucoup plus longue.

 

Jean Claude Grimberg nous raconte l’HISTOIRE à travers une belle, poétique et touchante histoire d’amour, d’adoption, de don… C’est beau et simple.

« Dans leurs wagons plombés, agonisaient l’humanité. Et l’humanité faisait semblant de l’ignorer. » Voici la réalité atroce, mise en scène et combattue dans ce conte, où la seule note vraiment optimiste est en clôture ! L’amour. Un texte prenant, qui se lit vite mais qui continue à retentir même livre fermé.

 

A lire, ce conte bouleversant qui relate sous la forme d’un conte « le pire ». Et on se dit en fermant ce petit livre, la seule chose qui mérite d’exister dans les histoires comme dans la vie vraie c’est l’Amour, l’amour donné, offert et reçu qui permet parfois de déplacer des montagnes.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

FERRANTE Elena - L'amour harcelant

Publié le par Club Lecture de Soultz

FERRANTE Elena - L'amour harcelant (Gallimard)

Délia, la narratrice, a 45 ans quand on retrouve sa mère noyée, ne portant sur elle que ses bijoux et un soutien-gorge neuf. Les souvenirs et les fantasmes se mêlent alors en une confession où les mots obscènes, la chair féminine, le sang, les humeurs corporelles s'expriment avec dégoût et violence.

 

Delia perd sa mère dans des circonstances tragiques, mystérieuses. Nous la suivons essayant d’élucider ce mystère. Le livre nous plonge dans la solitude de cette femme restée célibataire, sans enfant parce que désabusée et déçue de la vie. Plus tard, nous apprenons que cette solitude remonte à l’enfance. C’est une ambiance pesante, avec sexe, violence, insultes et trahisons. Personne n’est épargné et les voiles se lèvent peu à peu quand on approche de la fin du livre. Dans ce contexte où est l’amour ? Tout est lourd, glauque, malsain.
J’ai persévéré à lire ce livre, mais je n’y ai puisé aucune joie, aucune morale, aucun plaisir.

 

Je n’ai pas aimé ce livre, abandon page 125. Inutile de poursuivre, perte de temps.

 

Je me suis laissée happer par l’histoire de cette femme de 40 ans qui a perdu sa mère et qui remonte le cours de sa vie, avec toute la violence que connaît ce milieu pauvre de Naples. Et j’ai été bouleversée jusqu’à la dernière page. Roman d’introspection, où en cherchant sa mère, la narratrice se découvre et découvre ce qui la lie à sa mère.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

HIROKAZU Kore-Eda - Une affaire de famille

Publié le par Club Lecture de Soultz

HIROKAZU Kore-Eda - Une affaire de famille (Lattes, J.-C.)

L'histoire d'une famille japonaise vivant de la débrouille. Le père vole à l'étalage aidé de son fils déscolarisé, la mère fait les poches des clients de la blanchisserie où elle travaille tandis que la fille aînée s'exhibe dans un peep-show. Ils recueillent un jour, dans la rue, une fillette maltraitée.

Roman écrit par le réalisateur à partir de son film Palme d'or au Festival de Cannes 2018.

Surprenant à lire

 

Au Japon, une drôle de famille atypique au possible, mais qui semble heureuse, attirante et généreuse dans sa petite maison… Mais quel secret cache-t-elle ?  A lire

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>