Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GERIN, Philippe - La mélancolie des baleines

Publié le par Club Lecture de Soultz

GERIN, Philippe - La mélancolie des baleines (Gaïa Editions)

Alors que des baleines viennent s'échouer partout dans le monde, cinq hommes et femmes endeuillés ou blessés par la vie se rendent en Islande dans une mystérieuse maison bleue surplombant une plage où viennent mourir les cétacés. Une nuit, leur destin se retrouve scellé à tout jamais.

Une, ou plutôt des, belles histoires, qui vont se rejoindre. C’est triste, beau, et lumineux à la fois. On y parle d’enfance, de baleines échouées, de différence, de solitude…C’est bien écrit, un peu dense. Mais très poétique…

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

HARMON, Amy - Ce que murmure le vent

Publié le par Club Lecture de Soultz

HARMON, Amy - Ce que murmure le vent (Charleston)

Afin de respecter ses dernières volontés, Anne Gallagher fait le voyage de Brooklyn jusqu'en Irlande pour disperser les cendres de sa grand-mère sur sa terre natale. Après une étrange nuit, elle se réveille en 1921, dans le domaine de ses ancêtres. Tous la prennent pour son arrière-grand-mère Anne, disparue en 1915 lors d'une insurrection.

Un très bel hymne à l’Irlande, à son histoire portée par des personnages touchants, le tout bercé par des extraits de poèmes de Yeats. Une belle découverte, une belle lecture qui m’a emporté à travers le temps et l’espace.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

LAURAIN, Antoine – Les caprices d’un astre

Publié le par Club Lecture de Soultz

LAURAIN, Antoine – Les caprices d’un astre (Gallimard)

En mars 1760, Guillaume Le Gentil de la Galaisière, astronome de Louis XV, part vers les Indes à l'occasion du passage de Vénus devant le Soleil. Après de multiples mésaventures, il revient bredouille onze années plus tard. A l'époque contemporaine, Xavier Lemercier, agent immobilier, met la main sur son télescope lors d'une visite d'appartement et observe une femme derrière une fenêtre.

Roman avec un fond légèrement philosophique, optimiste, sans prise de tête.

Comme dans ses précédents romans « Le chapeau de Mitterrand », « La femme au carnet rouge », c’est l’impact d’un objet dans la vie de ses possesseurs qui est le fil rouge du roman. Tout l’intérêt, réside pour moi, dans la quête des deux héros : L’opiniâtreté de l’un pour mener à bien son entreprise astronomique et de l’autre, qui me semble plus fragile à trouver l’amour.

Lecture plaisante, légère mais néanmoins instructive.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

LE TELLIER, Hervé - L'anomalie

Publié le par Club Lecture de Soultz

LE TELLIER, Hervé - L'anomalie (Gallimard)

En juin 2021, un long-courrier débarque à New York après de fortes turbulences. A son bord se trouvent des centaines d'hommes et de femmes dont un tueur à gages, un chanteur nigérian, une brillante avocate et un écrivain confidentiel soudain devenu culte. Prix Goncourt 2020.

Au début, on ne comprend pas trop où nous mène l’histoire …Au fur et à mesure apparaissent des indices, des points communs et des différences…On se prend à se demander comment l’auteur va réussir à sortir un final d’un scénario aussi surprenant. Impossible de trop en révéler, mais on a vraiment envie de lire la suite, d’autant que l’on s’attache aux personnages.
Le « concept » de base nous questionne (sur l’individu, l’écologie, l’être humain en général, ce qu’il fait…on ne sait pas).

Un roman en trois parties, plein de rebondissements, qui nous fait côtoyer des personnages surprenants, parfois rocambolesques, confrontés à eux-mêmes.
Un roman passionnant, en prise avec notre société.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

MCDANIEL, Tiffany - Betty

Publié le par Club Lecture de Soultz

MCDANIEL, Tiffany - Betty (Gallmeister)

Betty Carpenter est la fille d'une mère blanche et d'un père cherokee. Après des années d'errance, sa famille s'installe dans l'Ohio. Avec ses frères et soeurs, la petite fille grandit bercée par les histoires de son père. Quand de terribles secrets de famille refont surface, Betty affronte l'adversité grâce à l'écriture.

Prix du roman Fnac 2020, prix America 2020.

Un très gros coup de cœur.

On suit l’histoire du point de vue de Betty, une jeune métisse amérindienne au début du 20ième siècle. Malgré des drames difficiles, le roman reste lumineux. C’est un livre bien écrit, que l’on ne peut pas lâcher. On s’attache à cette famille. Le père est particulièrement incroyable. On aimerait qu’il existe réellement …

 

On découvre cette famille nombreuse avec la transmission des coutumes ancestrales et la vie compliquée des filles qui subissent la présence du frère ainé, ainsi que le racisme envers elles. Mais le père reste présent et transmet son amour des plantes et de la nature…Elle dévoile petit à petit les secrets enfouis de sa mère.

 

J’ai beaucoup aimé ce livre très attachant malgré des passages assez durs. Une belle écriture qui nous entraine jusqu’à la fin de l’histoire.

 

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

MURAKAMI, Haruki - Abandonner un chat : souvenirs de mon père

Publié le par Club Lecture de Soultz

MURAKAMI, Haruki - Abandonner un chat : souvenirs de mon père (Belfond)

A travers divers souvenirs, l'auteur japonais retrace l'histoire de son père. Il interroge notamment la responsabilité de ce dernier pendant la Seconde Guerre mondiale et la relation complexe qu'ils entretenaient.

Un texte court mais très intéressant. Tout d’abord d’un point de vue documentaire : sur le Japon des années 1930-1960, mais aussi pour mieux comprendre l’œuvre de Haruki Murakami …

C’est surtout une très belle œuvre de mémoire que fait un fils à son père. Sans prétentions, à partir de quelques souvenirs personnels, on peut en tirer des réflexions universelles : sur le rapport que nous avons à nos parents, sur les hasards qui font ce que nous sommes…

 

Ouvrage intéressant par l’histoire de cet enfant devenu homme et son rapport au père et à la famille. L’idée des illustrations qui coupent le texte est très bonne, cela donne une respiration originale à l’ensemble.

 

Ce livre est d’abord un bel objet, et l’on découvre un témoignage émouvant de relations père et fils.

 

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

OLMI, Véronique - Le gosse

Publié le par Club Lecture de Soultz

OLMI, Véronique - Le gosse (Albin Michel)

Dans l'entre-deux-guerres, Joseph vit heureux à Paris entre sa mère, plumassière, sa grand-mère, ses copains et les habitants du quartier. Mais le destin fait voler en éclats son innocence et sa joie. De la Petite Roquette à la colonie pénitentiaire de Mettray, ce roman illustre les dérives du système carcéral pour enfants à travers le récit d'une enfance saccagée.

J’ai beaucoup aimé l’histoire de ce jeune parisien, né pauvre mais heureux avec sa mère et sa grand-mère. Or son destin prend une tournure tragique après la mort de sa mère, quand il devient pupille de l’état. Grâce à son don pour la musique, il arrivera à s’en sortir.

Ce livre me rappelle le film suisse « L’enfance volée » qui traite le même thème et qui m’avait beaucoup émue. Belle écriture très dense.

 

C’est violent, insoutenable mais quelle puissance dans l’écriture ! Seul l’espoir d’une fin heureuse permet de ne pas en sortir K.O.

Lecture captivante.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

- SEGUR, Philippe - Le Gang du biberon

Publié le par Club Lecture de Soultz

- SEGUR, Philippe - Le Gang du biberon (Buchet/Chastel)

Alma, qui vient de donner naissance à son troisième enfant, milite dans un mouvement féministe radical et veille sur son indépendance et sur celle de ses filles, Marnie et Lilirose. En pleine dépression post-partum, Hank, le père, rêve d'aventures. Un soir, lors d'une discussion alcoolisée, il convainc Alma de partir sur les routes espagnoles sans GPS ni téléphone. Les péripéties s'accumulent.

Aventure en famille et description réussie d’une période agitée.

Récit d’une famille moderne, d’un voyage moderne qui consiste à avaler un paquet de kilomètres sans véritablement s’imprégner des lieux, des paysages, des ambiances. Le personnage de Hank est toutefois attachant, celui d’Alma agaçant et les enfants sont des enfants. Ecriture agréable à lire.

Péripéties familiales avec anecdotes truculentes, j’ai bien ri …

 

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

VANDERAH, Glendy - Là où les arbres rencontrent les étoiles

Publié le par Club Lecture de Soultz

VANDERAH, Glendy - Là où les arbres rencontrent les étoiles (Charleston)

Un soir, Ursa apparaît pieds nus et en pyjama dans le jardin de Joanna Teale. Cette dernière accepte de l'héberger et tente de percer le mystère de cette enfant douée d'une intelligence supérieure, qui anticipe l'avenir et attire les miracles. Aidée par son voisin Gabriel, Joanna met au jour de douloureux secrets liés à son passé. Premier roman.

 

Une belle histoire, pour un roman sympathique. En toile de fond, quelques sujets difficiles, mais évoqués sans « pathos ». Des personnages attachants. Un bon moment de lecture.

En ces temps troubles, ça fait du bien de prendre de la hauteur et d’avoir la tête dans les étoiles !
Un joli roman feel good avec en toile de fond des sujets difficiles abordés avec positivités. Un bon moment de détente pour déconnecter de la réalité.

Un beau roman tout en douceur.

Mes impressions ont été très bien résumées par les trois premiers commentaires (je sais que c’est un peu de la triche mais c’est vrai). Les mots qui me viennent à l’esprit sont : doux, poétique, onirique (mais là je plagie la 4ième de couverture). Peut-être un peu téléphoné parfois ? Mais ça fait beaucoup de bien…Page-turner, feel-good.

Un conte moderne qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. Mélange de merveilleux et de fantastique.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

YOSHIDA, Atsuhiro - Bonne nuit Tôkyô

Publié le par Club Lecture de Soultz

YOSHIDA, Atsuhiro - Bonne nuit Tôkyô (Picquier)

Roman choral dans lequel des personnages déambulent dans les rues de Tokyo, le temps d'une nuit : Mitsuki, voleuse de nèfles, qui cherche Kôichi, Ryani, amoureuse du marchand de la boutique de bric-à-brac, Tashiro, détective sur les traces de Ryano, et Matsui, chauffeur de taxi amoureux de Kanako.

De belles déambulations, des professions inattendues, des personnages qui se croisent et se recroisent. Ambiance nocturne superbe.

Un scénario original, on suit avec plaisir les activités nocturnes des personnages.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>