Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BROCAS Sophie - Le baiser

Publié le par Club Lecture de Soultz

BROCAS Sophie - Le baiser (Julliard)

Camille, avocate, se voit confier une affaire inhabituelle : identifier le propriétaire d'une statue de Brancusi, Le baiser, scellée sur la tombe d'une inconnue au cimetière du Montparnasse. Elle part sur les traces d'une jeune exilée russe ayant trouvé refuge à Paris en 1910. Camille veut élucider les raisons de la mort de la jeune femme, qui partagea la vie de bohème du sculpteur roumain.

 

Roman bâti autour d’une œuvre de Brancusi, la fiction entrecroise le destin de deux femmes autour d’un mystère. Belle réflexion sur la valeur marchande de l’art. A lire…

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

COLOMBANI Laetitia - Les victorieuses

Publié le par Club Lecture de Soultz

COLOMBANI Laetitia - Les victorieuses (Grasset & Fasquelle)

A 40 ans, Solène, qui se consacre entièrement à sa carrière d'avocate, fait un burn-out. Alors qu'elle tente de remonter la pente, son psychiatre l'oriente vers le bénévolat. Elle répond à une petite annonce pour une mission d'écrivain public et elle est envoyée au palais de la Femme, un foyer pour femmes en difficultés.

 

Une histoire de « femmes »… qui ne laisse pas indifférent… Style et thématique ne pouvant que nous interpeller… lecture très agréable… des blessures, des rencontres…

Jeune avocate après un burn-out devient écrivain publique dans une maison pour femmes en précarité (le Palais de la Femme), qu’avait créé Blanche Peyron avec l’Armée du Salut en 1926. Belle(s) histoire(s). On découvre la vie qu’ont menée ces femmes avant de pouvoir trouver un lieu d’accueil dans ce Palais des Femmes. Enrichissement mutuel entre la jeune écrivain public et ces femmes.

Encore un beau roman… Des histoires de femmes… On entraperçoit le vécu de certaines pensionnaires du Palais des Femmes : SDF, réfugiée, femmes battues… Des femmes malmenées par la vie, mais qui veulent s’en sortir. Qui ont trouvé refuge dans ce palais grâce à la volonté farouche de Blanche Peyron. Je ne connaissais pas son histoire, mais j’ai été impressionnée par sa force dans une époque où les femmes comptaient vraiment peu. Il est aussi question d’écriture avec Solène, qui après un burn-out devient écrivain public au « Palais ». Je ne résiste pas à mettre une citation : « Les mots sont des papillons, fragiles et volatiles. Il faut le bon filet pour les attraper » p.193

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

FAUTH Yvan (dir.) - Écouter le noir

Publié le par Club Lecture de Soultz

FAUTH Yvan (dir.) - Écouter le noir (Belfond)

Recueil de nouvelles signées par treize représentants, en majorité français, de la littérature de suspense. Les textes jouent avec le thème imposé de l'audition.

 

Des nouvelles, plutôt policières, où les auteurs traitent du son, du bruit ou du silence… Quelques-unes nous font frémir…

Nouvelles plus ou moins réussies. Un peu exercice de stylo. Ce lit facilement.

C’est vraiment noir ! Ce lit facilement.

Nouvelles noires, bien noires mais très originales. Très agréable à lire.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

GIESBERT Franz-Olivier - Le schmock

Publié le par Club Lecture de Soultz

GIESBERT Franz-Olivier - Le schmock (Gallimard)

En pleine Seconde Guerre mondiale, Harald Gootsahl, un officier nazi, abrite Lila, une jeune Juive dont il est amoureux mais qui est finalement contrainte de fuir. Lorsqu'ils se retrouvent plusieurs années plus tard, Lila découvre qu'Harald est en réalité Elie Weinberger, un Juif travesti en membre du NSDAP pour survivre.

 

L’Allemagne nazie vue par Giesbert, intéressant à lire.

Roman passionnant qui montre bien le climat d’une époque, d’un pays. Qui nous montre comment l’impensable a pu arriver. Comment ne pas faire de parallèle devant certains faits de notre époque.

Traversée d’une période sombre de l’Histoire qui a engendre des monstres inhumains. Comment est-ce possible d’en arriver là ? Le roman se termine sur une note bien pessimiste. L’homme est capable du pire mais aussi du meilleur. Espérons qu’il saura tirer les leçons de ce « pire » pour le Meilleur.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

HANSEN Erik Fosnes - Une vie de homard

Publié le par Club Lecture de Soultz

HANSEN Erik Fosnes - Une vie de homard (Gallimard)

Norvège, 1982. Sedd, 14 ans, est très mûr pour son âge. Il possède un sens aigu des convenances qui s'avère utile au quotidien au sein de l'hôtel de standing que ses grands-parents tiennent à Favnesheim. Mais l'année est marquée par de funestes événements pour l'adolescent.

 

Agréable à lire. Suspense garanti.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

KOLINKA Ginette - Retour à Birkenau

Publié le par Club Lecture de Soultz

KOLINKA Ginette - Retour à Birkenau (Grasset & Fasquelle)

Rescapée de la Shoah, l'auteure raconte son arrestation par la Gestapo en mars 1944, sa déportation à Auschwitz-Birkenau, les souffrances endurées et ses efforts pour survivre. C'est lors de sa déportation qu'elle rencontre les futures Simone Veil et Marceline Loridan-Ivens, qui deviennent ses amies. Pour ce récit, G. Kolinka a reçu les remerciements du jury du Prix André Malraux 2019.

 

Ginette Kolinka témoigne sur l’enfer des camps où elle a été déportée à 19 ans en 1944. « C’est pas possible d’avoir survécu à ça » est la phrase qu’elle reprend souvent et que l’on partage avec elle. Elle rejoint ses amies d’infortune Simon Veil et Marceline Loridan-Ivens dans son humilité et son message d’espoir.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

LACLAVETINE Jean-Marie - Une amie de la famille

Publié le par Club Lecture de Soultz

LACLAVETINE Jean-Marie - Une amie de la famille (Gallimard)

Un récit dans lequel l'auteur évoque le drame qui a bouleversé sa jeunesse. Le 1er novembre 1968, à Biarritz, alors qu'il se promène sur les rochers avec sa sœur aînée Annie, celle-ci est emportée par une vague. Pour surmonter sa douleur, sa famille choisit de se taire, allant jusqu'à renier l'existence de la jeune femme. J.-M. Laclavetine convoque ses souvenirs pour faire son portrait.

 

Anne-Marie est morte tragiquement à 20 ans. 50 ans après, son frère Jean-Marie Laclavetine éprouve le besoin de mieux la connaître, de comprendre cette jeune fille rebelle et moderne dans une famille catho et rigide des années 1960/70. Une vraie enquête. Beaucoup d’émotion. Un très beau livre.

Après 50 ans de douleur enfouie après un drame terrible, l’auteur fait « revivre » sa sœur ainée en menant une enquête riche en émotion.

Belle lecture qui débute comme un puzzle dont les pièces vont s’imbriquer au fur et à mesure de l’avancée dans la lecture. Un beau texte sur le souvenir, l’enfance, l’amour qui peut unir deux être (les parents) mais aussi tout une fratrie. Un récit sensible et émouvant.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

LE CLEZIO Jean-Marie Gustave - Bitna, sous le ciel de Séoul

Publié le par Club Lecture de Soultz

LE CLEZIO Jean-Marie Gustave - Bitna, sous le ciel de Séoul (Floch)

Bitna, 18 ans, invente des histoires pour Salomé, une jeune fille immobilisée par une maladie incurable. Lorsqu'elle s'arrête de raconter, Salomé la supplie de continuer ces contes qui lui permettent de vivre par procuration. Bitna découvre qu'elle exerce un pouvoir inédit sur un être humain, mais aussi qu'elle est observée et espionnée.

 

Bitna, 18 ans, invente des histoires pour Salomé, une jeune femme immobilisée par une maladie incurable. Bitna se rend compte que ses histoires permettent à Salomé de vivre par procuration et surtout de supporter sa maladie, et cela jusqu’à l’ultime. On suit également la vie chaotique de Bitna en Corée. Bien écrit, se lit facilement.

Belle écriture, simple et poétique et imagée. J’ai apprécié la lecture de ce roman. L’histoire m’a emmené ailleurs, une fable des temps modernes qui nous fait réfléchir. C’est le premier livre que je lis de cet auteur et cela m’a donné envie d’en découvrir d’autres.

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

MISSIKA Dominique - Les inséparables : Simone Veil et ses sœurs

Publié le par Club Lecture de Soultz

MISSIKA Dominique - Les inséparables : Simone Veil et ses sœurs (Seuil)

La relation des trois soeurs, Madeleine dit Milou, Denise et Simone Jacob, est scellée par la Seconde Guerre mondiale et ses conséquences. Les filles d'Yvonne et André Jacob sont déportées les unes à Auschwitz avec leur mère, l'autre à Bergen-Belsen. Déportées pour leur activité de Résistance, ou par la Shoah, leur survie est permise, selon elles, par la force du noyau familial.

 

Bien écrit. Très intéressant. Remarquable travail de recherche.

Récit poignant, bien construit. Une famille unie, aimante, déchirée par la déportation, privation et deuil. Comment se reconstruire et parvenir à la résilience ? Il était une fois…

Coup de projecteur pour éclairer le travail de mémoire. Lecture édifiante.

Lecture édifiante, destin de trois femmes marquées par les évènements de la guerre 39-45 et surtout un éclairage sur le difficile retour des déportés. Comment reprendre le cours de la vie ? Impossible de la reprendre là où elle s’était arrêtée avant les évènements… Alors comment faire ?

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0

OVALDE Véronique - Personne n'a peur des gens qui sourient

Publié le par Club Lecture de Soultz

OVALDE Véronique - Personne n'a peur des gens qui sourient (Flammarion)

En Provence, Gloria récupère ses deux filles à l'école et les emmène subitement à Kayserheim, où elle passait ses vacances étant enfant. Trois personnages peuvent apporter la clé du passé trouble ayant mené à ce départ précipité. Il s'agit de tonton Gio, qui l'a élevée à la mort de son père, de son défunt mari Samuel et d'un nommé Santini, un avocat mystérieux.

 

Pas de quoi sourire.

Trajectoire d’une meurtrière. Ecriture un peu brouillonne, mais intrigue qui nous tient du début à la fin.

Je n’ai pas aimé cette histoire, ni le personnage principal. Je suis déçue (mais on le lit quand même jusqu’au bout !!!)

Publié dans Premières impressions

Partager cet article
Repost0