BELPOIS, Bénédicte - Saint Jacques

Publié le par Club Lecture de Soultz

BELPOIS, Bénédicte - Saint Jacques (Gallimard)

A la mort de sa mère, Paloma hérite de la maison de son père, qu'elle n'a pas connu. Elle se rend sur place, au pied des montagnes cévenoles, dans l'idée de vendre la vieille bâtisse. Mais le charme des lieux et sa rencontre avec Jacques, qui l'aide à la restaurer, réveillent en elle des espoirs nouveaux.

 

Décevant, trop prévisible, trop simple.

Paloma en conflit avec sa mère depuis toujours, va hériter à la mort de celle-ci d’une maison dans les Cévennes et d’un cahier écrit par cette dernière. Elle va voir cette maison et au lieu de s’en séparer comme prévu, elle la garde. Elle lit le journal. C’est un road movie qui m’a charmé. La nature est belle. Cela m’a fait penser à Jean Giono. J’ai beaucoup aimé ce roman.

Une histoire simple, c’est vrai, mais en apparence seulement. Une mère qui n’a pas su aimer sa fille, lui laisse en héritage un carnet et une maison. On retrouve en fond un peu de nature, mais surtout l’ambiance de village « perdu » dans les Cévennes. Une lecture agréable.

Lecture agréable, description de beaux paysages et de personnes pittoresques. Une femme hérite d’un carnet, d’une maison et de son histoire personnelle. Elle va découvrir la région, le bonheur et un amour inattendu. Fin abrupte. J’ai bien aimé ce roman.

Je n’ai pas vraiment accroché à la lecture de ce roman, même si j’ai aimé les passages qui parle de la nature cévenole. Sujet et personnages un peu trop clichés et dans l’air du temps. Mais peut se lire néanmoins.

J’ai bien aimé ce livre qui raconte une histoire de vie comme la nôtre pourquoi pas. Beaucoup d’humanité et l’humour aussi.

Publié dans Premières impressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article