LANG Luc - Au commencement du septième jour

Publié le par Club Lecture de Soultz

LANG Luc - Au commencement du septième jour (Stock)

Camille, la compagne de Thomas, est restée dans le coma suite à un accident de voiture inexplicable. Confronté au monde hospitalier, à la douleur de leurs enfants, à son patron et à ses collègues, Thomas lutte pour ne pas sombrer. Une entrée dans l'intimité d'un homme complexe et dans celle des membres de sa famille, aux destins encore plus tortueux que le sien.

Intéressant mais des longueurs. La fin est plus stimulante. Pas mal.

Un roman profond, dense et complexe. Un informaticien à succès voit sa vie basculer après le terrible accident de son épouse. Et tout un passé va peu à peu se révéler. Un grand roman qui peut parfois donner l’impression de piétiner, effet d’écriture voulu parce que l’on suit le héros, et on n’en sait pas plus que lui. Et il nous oblige à le lire lentement. Pour moi, une réussite.

Publié dans Premières impressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article