DIDIERLAURENT Jean-Paul - Le reste de leur vie

Publié le par Club Lecture de Soultz

DIDIERLAURENT Jean-Paul  -  Le reste de leur vie (Au Diable Vauvert)

 
Manelle est aide à domicile, elle s'occupe des vivants. Ambroise est thanatologue, il rend la mort présentable. C'est le vieux Samuel, un vivant presque déjà mort, qui va permettre leur rencontre, au fil de hasards qui n'en sont pas. D'une ville de province à une autre, un road trip en corbillard, macabre mais joyeux, se met en place, à la recherche d'un improbable retournement qui puisse prendre de revers l'issue fatale annoncée. L'intimité des gens âgés, les maisons de retraite, le vieillissement, la maladie incurable, l'effondrement des corps, la mort, la morgue... De ces éléments graves au centre de nos vies, Jean-Paul Didierlaurent tire un conte moderne optimiste et incroyablement régénérant, qui se révèle une ode à la vie, à l'image de son personnage Ambroise, le thanatologue amoureux des vivants.
 
 

Un conte de fée… qui se lit avec bonheur… On retrouve le style fluide ponctué d’humour propre à l’auteur. Et pourtant il est question de mort, de malade, de solitude, de vieillesse… Un très beau tour de force !

Charmant, belle lecture d’été lumineuse et pleine d’optimisme l’écriture est simple et fluide ce qui rend la lecture agréable. J’ai particulièrement apprécié les passages relatifs au métier de Manuelle.     Un joli regard sur la vieillesse.

Ce nouveau roman confirme le bien que je pensais de l’auteur. Un livre sympathique. D’un sujet grave, il arrive à nous faire sourire. On suit avec tendresse dans leur improbable périple…

Beaucoup d’humanité et de tendresse dans ce très joli roman, qui traite pourtant de sujets que la plupart des gens préfèrent ignorer… Lumineux !

Le début est un peu « lourd », mais la fin ressemble à un conte de fée.

Publié dans Premières impressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article