CLAUDEL, Philippe - L’arbre du pays de Toraja

Publié le par Club Lecture de Soultz

CLAUDEL, Philippe   -   L’arbre du pays de Toraja

CLAUDEL, Philippe - L’arbre du pays de Toraja (Stock)

Un cinéaste au mitan de sa vie perd son producteur et meilleur ami, Eugène. Cette mort l'incite à revenir sur sa propre histoire, les rencontres féminines et professionnelles qui l'ont émaillée, et plus largement à réfléchir sur la place qu'occupe la mort dans la vie. Le tombeau d'Eugène devient alors synonyme de réconciliation avec lui-même.

A priori, je n'étais pas enthousiaste à lire ce livre, mais au fil de la lecture, on entre dans cette tranche de vie de l'auteur, qui vient de perdre son meilleur ami et nous fait réfléchir sur la vie et la mort dans l'existence, nous raconte ses souvenirs, ses rencontres. Lecture très agréable.

Sans le Club Lecture, je n'aurais certainement pas lu ce livre... heureusement, il y a le Club Lecture !!
Malgré quelques longueurs, j'ai apprécié... L'écriture est belle, agréable. Les sujets sont abordés avec beaucoup de lucidité : la mort, la vie, l'origine de la maladie, l'AMITIE (qu'est ce qui relie deux êtres), l'amour, les séparations, le vieillissement, entre autres des corps. Et à travers ces sujets apparait l'Espoir et la certitude que la vie est LUMINEUSE. De très beaux passages sur l'Amitié, sur ce qui nous relie aux autres.

Un livre vivant, très vivant même au sujet de la mort. Votre lecture ne sera pas triste, morne et larmoyante, bien au contraire ! C'est un arbre symbole de vie et d'espoir ! A LIRE

Très beau livre, vibrant de vie et d'espoir. A lire

Publié dans Premières impressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article