CHALANDON Sorj - Profession du père

Publié le par Club Lecture de Soultz

CHALANDON Sorj  -  Profession du père

CHALANDON Sorj - Profession du père (Bernard Grasset)

Emile subit les lubies et les mauvais traitements de son père, qui s'imagine un jour parachutiste, un autre pasteur ou agent secret américain, devant sa mère indifférente. Une nuit, alors qu'Emile a 13 ans, son père se réveille rebelle chargé de tuer le général de Gaulle. Il enrôle Emile dans son organisation secrète.

Prix du Style 2015.

Comment un enfant peut-il grandir entre un père violent, mythomane et paranoïaque et une mère dans le déni, et surtout, comment s’en sortir sans haine ? C’est une écriture sobre, sans pathos que S. Chalandon nous en fait le récit. (Quelque peu autobiographique semble-t-il) A lire…

Grandir avec un père psychopathe et une mère soumise, faible et pitoyable, est-ce possible ? Malgré la souffrance, Emile se reconstruit. La résilience, c’est « l’art de naviguer dans les torrents ». Malgré les sévices psychologiques et physiques, Emile s’en sort. Sans séquelles ?

Quelle enfance !! Sous l’emprise d’un père mythomane, paranoïaque, violent… et une mère effacée… comment s’en sort-on ?

Roman touchant et fort malgré quelques longueurs. Que de violences de la part du père, que de passivité de la part de la mère ! Comment peut-on se construire après une telle enfance ? L’auteur n’en parle pas, dommage. Il y a aussi cette impossibilité en tant qu’adulte à couper les ponts avec ce bourreau de père. Cette quête sans fin d’un enfant devenu adulte, de reconnaissance, de remarques positives, est plus forte que la violence subie. A lire.

Une histoire personnelle destructive. La folie d’un père bourreau, une mère passive, transparente dans la soumission. Comment en sortir indemne.

Publié dans Premières impressions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article